Bon à savoir : Quand le vagin emprisonne le pénis !

 Quand le vagin emprisonne le pénis !

Penis emprisonné 

Boukan News, 06/27/2023 – C’est quand un mâle et une femelle se retrouvent coincés. C’est un phénomè ne très, très rare. Ceci n’a rien à voir avec la sorcellerie, ni des sorts jetés, ni l’infidélité !

Le pénis captivus, c’est quoi ?

Pendant l’amour, tout à coup, on se rend compte qu’on est coincés. Le pénis est dans le vagin, et il est impossible de le faire sortir. Au début, on attend un peu, et ça reste coincé. Le pénis coincé, ça ne fait pas rire tout le monde ! Les étudiants en médecine se racontent des histoires de chasse, les employés du SAMU aussi. Et on peut tous en rigoler. Mais quand ça t’arrive à toi, sur le moment, tu ne trouves pas ça spécialement amusant. Un médecin urgentiste m’a raconté : « une dame m’a appelé en disant qu’elle avait très mal au ventre. En fait, quand je suis arrivée, elle était coincée avec son amant… Et ils étaient tous les deux très gênés, même s’ils essayaient de faire comme si c’était une situation banale ». En fait, j’ai seulement vu ça deux fois dans ma carrière. C’est quand même relativement rare…

Pénis captivus, pourquoi le pénis reste bloqué ?

C’est le vagin qui retient le pénis. Les muscles du périnée, situés autour du vagin, se contractent très fort, de manière totalement involontaire. La fille n’y peut rien, c’est comme un réflexe anormal, mais incontrôlable. Elle ne peut pas relaxer ses muscles. C’est une sorte de spasme musculaire autour du vagin. Pénis coincé, le geste qui décoince ?

Avant d’appeler le médecin, il existe un geste qui peut débloquer la situation. C’est donc toujours à tenter avant d’appeler les pompiers, les urgences ou le médecin fera une piqûre pour détendre le muscle ! Savoir se débrouiller seul dans ces conditions, c’est plutôt rassurant. Le geste qui décoince, c’est un toucher rectal [Enfoncer un doigt sec et vif dans le cul de la femme]. Il s’agit de mettre un doigt dans l’anus de la fille. Pas très glamour ? Non, mais ça provoque un réflexe de décontraction des muscles du périnée.

Autre solution : Si vous avez un somnifère a porté de main, il faut le faire avaler à la femme. Même du valium 10 mg suffit. Elle somnole et tous ses muscles se relâchent. L’homme peut alors se retirer facilement.

A rappeler que l’article n’a pas mentionné à quel moment de la durée que l’emprisonnement du pénis a commencé et pourquoi. Est-ce l’effet de l’agressivité avec laquelle le pénis opère qui engendre cette réaction vaginale hostile, ou si c’est le « softness » dans l’action qui énerve les muscles gourmands du périnée ?

Boukan News

Information du web

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *